Retour
Actualités

« Vraiment, venez à Sherbrooke ! Promis, ça vaut le coup ! »

Plusieurs ismaniens suivent actuellement le double-cursus au Canada en « nanomatériaux et caractérisations de pointe » à l’Université de Sherbrooke (UdeS).

Maxime et Pierre nous racontent leur vécu après le premier trimestre passé au Canada.

Capture d’écran 2016-02-09 à 16.51.37

Forêt de Sherbrooke. (Photo crédit : S. Pirlot)

 

 

Comment avez-vous vécu votre arrivée au Canada, au Québec ?

M : La première chose qui m’a frappé en arrivant sur le territoire était l’influence des Etats-Unis dans la vie de tous les jours et notamment sur les produits de consommation. Même si on parle la même langue qu’en France c’est toujours intéressant de confronter deux « dialectes ». Le climat était plus chaud qu’en France quand je suis arrivé (fin août) mais il fait assez froid en ce moment (environ -20°C). Ces températures sont largement supportables quand il ne neige pas et qu’il n’y a pas de vent. Et quand c’est le cas… ça fait des histoires à raconter à ses petits-enfants ! 

 P : La culture est extraordinaire au Canada : tout le monde se tutoie, les gens sont extrêmement sympathiques ! La nourriture est riche mais plutôt bonne et nous pouvons chaque jour apprendre de nouvelles expressions emblématiques en québécois.

 

Parlez nous un peu du programme d’études que vous suivez.

A votre avis, qu’est-ce que ce séjour à l’étranger vous apportera sur le plan professionnel ?

M : Cette année oriente clairement vers les métiers de la recherche (que ce soit recherche fondamentale à l’université ou R&D en entreprise). On lit beaucoup de publications scientifiques et on rentre dans la cour des grands en côtoyant de près les récentes recherches scientifiques et technologiques.

Ce trimestre (d’automne), nous avons suivi 3 cours :

  • « Chimie des matériaux » : En fait c’est plutôt « physique des matériaux ». C’était essentiellement des rappels pour ceux qui ont suivi le parcours orienté matériaux à l’ISMANS durant la 2ème année.
  • « Conception de matériaux intelligents » : On étudie les polymères à mémoire de formes, les polymères autoréparables, les nanoparticules d’or, les boites quantiques…
  • « Sujets de pointe » : Ce cours est plus tourné comme une conversation entre nous (le professeur inclus). Il nous donne des articles à lire et la semaine d’après on en discute. Ces discussions sont à la frontière entre philosophie, sciences et technologies et traitent de sujets assez exotiques (matériaux ferromagnétiques, auto-assemblage, robotique, …).

Chacun de ces cours est une réelle expérience et apporte une plus-value certaine au CV. Ce semestre (printemps) va être plus axé sur l’expérimental (on apprend les différentes techniques de caractérisation avec du matériel dont on se sert) et on a un projet à réaliser en fonction de ses attraits. Le troisième semestre est réservé pour le stage, généralement lié au mini-projet de ce semestre.

 

P : Lors de ce double-cursus, j’ai pu acquérir jusqu’à maintenant des compétences en chimie des matériaux et fonctionnement des matériaux d’un point de vue nanométrique. Aussi, des compétences en nanomatériaux et fonctionnalisation de ceux-ci et des compétences en caractérisation des matériaux avec beaucoup d’heures de pratique sur différents appareils comme le Microscope Electronique à Balayage (MEB), le Microscope Electronique à Transmission (MET), le Raman, la Spectroscopie infrarouge, la diffraction de rayon X, la microscopie à effet tunnel, la microscopie X, la fluorescence X, etc…

 Sur mon CV, ce séjour va me permettre de montrer aux entreprises ma capacité à pouvoir travailler à l’étranger sans appréhension. Le fait de partir loin pendant une année entière montre bien notre mobilité à travers le monde et me permet de donner une dimension internationale à mon profil.

 

Sherbrooke-chien-traineau

Pêche sur glace et les chiens de traineau ! (Photo crédit : S. Pirlot).

Comment avez-vous préparé votre départ ? Quant aux démarches administratives, qu’est-ce qui était attendu ?

P : Le départ pour le Canada nécessite quelques démarches mais aucun visa n’est exigé. Lorsque le dossier est accepté par l’UdeS (Université de Sherbrooke), il faut débuter par la demande de Certificat d’Acceptation au Québec. Ce certificat est payant, environ 150$ Canadien (CA) soit 97€. L’obtention de ce certificat prend environ 2-3 semaines. Ensuite, l’on peut commencer la demande de permis d’étude, également payante (200$ CA environ, soit 130€), elle prend environ 4-6 semaines. Il est aussi important de préciser qu’un certificat de fond bancaire d’un montant de 12 000$ CA (soit environ 7800€) est exigé pour une personne âgée entre 18 et 25 ans qui souhaite séjourner un an au Canada.

 

M : Ces documents dont parle Pierre sont obtenus avant le départ au Canada et ce, avec l’aide du service des relations internationales de l’ISMANS. Le programme d’études que nous suivons est en français donc aucune préparation linguistique n’était nécessaire. De plus, on s’acclimate facilement à l’accent québécois après 2 ou 3 semaines !

 

Sherbrooke-ete-hiver

L’été et l’hiver au Canada. (Photo crédit : S. Pirlot)

Quelles étaient vos motivations pour partir à l’étranger ?

M : Je voulais enrichir mes connaissances interculturelles, qu’elles soient d’ordre professionnel ou personnel. La richesse et la diversité des personnes rencontrées ici répondent parfaitement à ces motivations.

P : La principale motivation était de rencontrer de nouvelles personnes, une nouvelle culture et surtout donner une dimension internationale à ma formation d’ingénieur. Pourquoi le Canada? Car ce pays m’a toujours intéressé et j’ai toujours rêvé d’aller au Québec, ce qui est chose faite désormais !

 

Quels conseils pratiques pourriez-vous donner aux futures promos ?

M : Assurez-vous d’avoir tous les documents nécessaires ! Puis, préparez votre arrivée en anticipant vos premiers trajets (aéroport, universités, logement…), cela s’avère très utile !

P : Pour les vols, je conseille de s’y prendre quand même fortement en avance, le plus tôt est le mieux. Il y a une « légende » qui dit que prendre son billet d’avion le mercredi entre 2h et 3h du matin est moins cher, grâce au rafraichissement quotidien des prix du site internet. Je ne sais pas si cela marche mais c’est à essayer…

 

Sherbrooke-NY

Les études mais pas uniquement : à partir du Canada, on visite facilement par exemple New York ! (Photo crédit : S. Pirlot).

D’autres conseils ?

Si vous êtes fumeurs, faites très attention quand vous allumez une cigarette. Vous ne pouvez fumer sur aucune terrasse. Ni à moins de 6 ou 9 mètres de l’entrée d’un bâtiment public. Les agents de sécurité du campus ne font preuve d’aucune indulgence et l’amende coûte 90 dollars…

Aussi, bon courage si vous êtes en train de suivre un régime : le fromage blanc 0 % n’existe pas ! En fait, le concept du 0% n’existe pas ici.
Quant au climat : n’achetez pas de vêtements chauds en France mais à Sherbrooke. (Les vêtements chauds de France ne le sont pas ici en hiver !)

 Enfin, le dernier conseil : vraiment, venez à Sherbrooke ! Promis, ça vaut le coup ! »

 

Pour en lire plus :

Plusieurs parcours au Canada sont possibles durant le cursus ISMANS. Pour en lire plus, cliquez ici